Nouveau Fondations, Pierrine Poget Agrandir l'image

Fondations, Pierrine Poget

978-2-940505-28-9

Neuf

Pierrine Poget, Fondations, format 14 x 19 cm, 64 pages,

ISBN 978-2-940505-28-9,

CHF 24 francs, EUR 17.40

Prix de poésie C. F. Ramuz 2016

Plus de détails

CHF 24,00

Au commencement, il y a le temps suspendu d’une enfance. La vie de la campagne – des étangs, un bois, une maison – peuplée d’animaux, de plantes et de présences.

Puis l’équilibre se rompt, la sœur demeure recluse dans une chambre. Le mot « guérison » est prononcé, mais rien n’y fait. Un jour « elle » ne peut plus se lever. « Personne ne connaîtra son visage de femme. »

La poésie de Pierrine Poget tente de retrouver l’unité, elle se soumet à un « éternel effort » pour dire l’enfance, cette « prodigieuse indéfinition » où le monde semblait venir manger dans notre main. Surtout, pour recueillir ce qu’il reste de ce passé lumineux, dans chaque geste de la vie adulte.

Lire Fondations, c’est se laisser emporter par une ancienne légende dorée, et en même temps conduire dans une histoire concrète, qui se déroule aux abords d’une cour de ferme. Le poème déplie un univers aux contours suggérés, d’une grande sensualité, pour dire ce qui fut perdu.

 

                                                                  Julien Burri

 

 

Pierrine Poget vit et travaille à Genève où elle est née en 1982, de mère anglo-roumaine et de père suisse. La revue À bras le corps, aujourd’hui disparue, a publié son premier texte, Sacha, en 2006. Ont paru ensuite deux recueils : C’était le mois de taille (Sables, 2013) et Ils étaient six ou sept, nés d’octobre (Samizdat, 2015). En 2016, la Ville et le Canton de Genève lui ont octroyé une bourse pour le développement d’un texte en prose, Ana Bardo : premiers carnets du Caire.

30 autres produits dans la même catégorie :