« C’est bien ici que je vis », Francine Clavien Agrandir l'image

« C’est bien ici que je vis », Francine Clavien

978-2-940133-80-2

Neuf

124ème publication des Editions Empreintes (2004)

ISBN-10 : 2-940133-80-8
ISBN-13 : 978-2-940133-80-2

Plus de détails

CHF 29,00

Traduits sur le mode propre du poème, les récits et les événements qui constituent un destin prennent la forme d’un parcours scandé et mesuré par une série de maisons. Le recueilles présente successivement, mais il convient de les apprécier d’un seul regard, comme autant d’attitudes existentielles.
La première, Griboïedov (c’est la maison des écrivains évoquée par Boulgakov dans Le Maître et Marguerite), interroge le pouvoir du mot: que permet, “que lave la littérature?” Sous sa réponse la plus confiante, l’habitation devient “séjour créateur”, bordé à la fois d’intimité et de souvenirs: “Et l’espoir, toujours l’espoir / de revenir au cœur, / de faire marcher / les mémoires”. Bien que la maison chargée d’histoire atteste aussi des heures les plus dures (“la haine des frères”, “la guerre des pères” … ), elle invite à l’acceptation sereine en se donnant comme demeure: “C’est bien ici que je vis”. Faut-il préciser que cet abri n’est pas un repli mais le lieu où le bruit du monde se convertit en parole?

 

Noël Cordonnier