La liberté n’est à personne, Jacques Givet Agrandir l'image

La liberté n’est à personne, Jacques Givet

978-2-940133-45-1

Neuf

Auteur: Jacques Givet

90ème publication des Editions Empreintes (2000)

ISBN-10 2-940133-45-X
ISBN-13 978-2-940133-45-1

Plus de détails

CHF 29,00

«Moscou, Berlin, Bruxelles, Paris: la passerelle des émigrants est un perpétuel exil. .. » Telles sont les premières lignes de la page de couverture de mon récit, La Passerelle des émigrants (Srock, 1991). En mémoire parallèle à la narration de ces villes vigies et à quelques garde-fous, des poèmes sont dispersés et veillent à être réunis depuis 1936 et jusqu’à nos jours.
Les premiers vers publiés (1938) paraissent aujourd’hui encore aussi inusités que prémonitoires:

Comme nous serons bien au chaud
Dans notre four crématoire …

Mais aussi:

Pour la première fois depuis mille ans
Les étoiles filantes filent à l’envers ce soir …

Pour parvenir plus tard à cet amer constat:

Et Dieu restera seul
Témoin nul de lui-même …

D’autres témoignages vont suivre, freinés quelquefois, se bousculer souvent: guerre, occupation, résistance, prison – naissances, deuils et renaissances, «Aluona» et Isabelle:

Mon amour je t’écris sans papier et sans plume
Je plie et couds sans fil l’ourlet de l’amertume
A la robe du temps …

Evasion et libération – nouvelle et constante écriture, perpétuelle comme l’exil:

Les mots attendent qu’on les nomme
Le mot amour le mot sanglot …

Car la boucle ne sera ni bouclée ni arrachée:

La liberté n’est à personne.

Jacques Givet